Lorsque le favori de vos pensées vous précipite dans un abîme d'indifférence, le coup est meurtrier et c'est à contrecœur que l'on en réchappe. C'est une agonie en pleine santé, une détresse nonpareille qui fait perdre le sens commun. Engourdie, insensible à ce qui vous entoure, vos sens altérés ne vous font sentir que votre peine, une poigne de fer qui vous serre le cœur, vous oppresse et vous convulse.

Dans les sanglots, vous vous écriez que le bonheur n'est qu'illusion, la vie, dénuée de valeur. Ce qui faisait son prix, en effet, a fait défection sans remède.

Chercher une raison d'attendre le lever du jour prochain et n'en trouver aucune, voilà le sort qui vous échoit. Seul l'air que vous inspirez, machinalement, vous fait savoir que vous n'êtes pas encore cadavre, car toutes vos forces vous ont quittée et vous ne vous sentez capable que de rouler à terre.

Vous gardez la mémoire de paradis perdus, un règne de félicité et de plénitude qui vous a condamnée à l'éternelle proscription et à cette pensée ne voyez ici-bas rien que vous pourriez regretter sinon ce qu'il n'est pas en votre pouvoir d'obtenir.