lundi 19 novembre 2012

Saturnale

J’en suis au bilan de trois décennies d’existence, ce qui signifie que j’ai passé en longévité un cheval ou un bœuf. Je soutiens par conséquent que, contrairement à la rengaine générale, la vie humaine n’est pas si courte. Je constate aussi immanquablement en cette saison que mon mois anniversaire est le plus lugubre de l’année - Les révolutionnaires l’avaient partagé entre brumaire et frimaire, c’est assez dire - et me plonge dans un état mi-léthargique mi-dépressif, que je finis par identifier comme une étape systématique d’un cycle... [Lire la suite]
Posté par CcileA à 09:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 3 novembre 2012

Let’s talk about sex

En vérité, il a fallu des millénaires et des millénaires à la médecine pour découvrir de quoi se compose véritablement une femme. Ce n’est pourtant pas faute, je présume, d’en avoir disséqué et charcuté en long, en large et en travers. Ce n’est pas faute de technologie non plus, mais ici s’illustre la force du préjugé qui reste maître en la demeure. Fallait-il vraiment en passer par les délirantes fables d’utérus baladeur, de vampirisme dévorateur et surtout, ce qui est encore une propagande fort à la mode, faire de la gestation... [Lire la suite]
Posté par CcileA à 11:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 16 octobre 2012

Ceux qui nous offensent

Jamais rien n’est arrivé. Les hommes sont tous innocents comme au premier jour ; ils ont le cœur de l’agneau et l’âme de la colombe, à les en croire. Et ils tiennent fermement à ce qu’on leur renvoie ce discours. C’est même tout juste s’ils s’abstiennent de porter la mention « je suis un mec bien » sur leur carte de visite, comme si cette parole, qu’ils jettent à toute venante, était performative. Emettez des réserves quant à leur sainteté, vous verrez bientôt surgir les injures à caractère sexuel et misogyne sans... [Lire la suite]
Posté par CcileA à 13:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 14 octobre 2012

Classe à part

Je nourris une pensée émue pour celles et ceux qui ont endossé la mission quasi apostolique de dégrossir un tant soit peu les petites têtes (blondes ou non). Oui, mon cœur, en saignant, voit le corps enseignant. Tant d’emphase dépasse, certes, la sincérité, mais j’en suis encore à me demander : « comment font-elles, comment font-ils ? » la Loi du collège (1993) Salut à toi qui te lèves matin pour affronter l’adversité d’une classe comme on descend dans l’arène, toi qui possèdes les ressources d’énergie... [Lire la suite]
Posté par CcileA à 16:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 4 octobre 2012

Le monde comme il va

Je reste en rade, animalcule dérisoire dans le confort inquiet d’une abondance insipide. Rien dans la cohue tournoyante des marchandises qui s’impose à moi ne s’offre seulement le luxe de susciter mon désir tant toutes m’apparaissent comme un décor mignard peint sur le plus inconsistant carton, et la chair est triste, hélas, quand elle est en plastique. Je mène sans doute au jour le jour une vie sans difficulté, car je ne crains jusqu’ici ni la faim, ni le froid ni la maladie, ni les bombes au-delà du déplaisir quotidien de... [Lire la suite]
Posté par CcileA à 19:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 15 septembre 2012

Triste histoire

J’ai fait plus amplement connaissance de celle dont je ferais en quelque sorte mon arrière grand-mère spirituelle et dont les cours d’histoire qui m’ont tant ennuyée à l’école, la culture de masse et le radotage commun des média m’ont toujours soigneusement tu l’existence et les actes. Elle se nommait Madeleine Pelletier et, si j’en crois ce que je lis, n’était pas une tiède. Au lieu de faire la femme, cette brave a eu le cran au début du XXe siècle d’agir en disposant comme elle l’entendait de ses capacités, ce qui demeure... [Lire la suite]
Posté par CcileA à 21:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 11 septembre 2012

Le prix du pétrole

Dans l’air du temps, il est question (encore) du prix du carburant ; voilà bien une préoccupation (une autre) que je ne partage guère avec mes concitoyens, sans ignorer pour autant son incidence indirecte, mais tout à fait significative, quoi que j’en pense, sur mes conditions de vie. En effet, le prix du carburant est typiquement un souci d’automobiliste ou de motocycliste, or je ne possède pas de véhicule motorisé et je n’ai pas obtenu le permis de conduire, car j’y ai, si j’ose dire, renoncé en route, mon rapport à la... [Lire la suite]
mardi 4 septembre 2012

Dialogue social

Stupeur et tremblements. Un courrier émanant du Ministère du Travail s’est glissé dans ma boîte aux lettres, ce fameux interstice par lequel le monde du dehors et sa laideur s’insinuent à toute force dans ma vie solitaire. Séparément déjà, ministère ou travail, l’un et l’autre terme provoquent la panique ; mais lorsqu’ils sont ainsi juxtaposés, c’est la fin des haricots. Gagnée par l’inquiétude que mon heure soit venue d’être emmenée au petit matin gris par la brigade noire des travaux forcés, comme immergée dans la sinistre... [Lire la suite]
Posté par CcileA à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 31 août 2012

La pêche aux moules

C’est la rentrée, il fait un temps de fin du monde et j’ai mes ragnagnas. Afin de conjurer cette désolation, j’ai voulu me donner l’illusion d’un peu de compagnie sur la toile. Il y avait bien deux ans que je n’avais pas chatté, mais tout semble comme autrefois. Très sollicitée, dès l’instant où j’apparais, par une enfilade d’individus qui se bousculent, je ne peux que constater que nombre d’entre eux s’adonnent au racolage avec une absence d’ambages qui suppose la routine. Cela signifie que sans aucun signe de ma part, sur un site... [Lire la suite]
Posté par CcileA à 21:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 24 août 2012

L'enfer, c'est les voisins

Laissez-moi vous présenter mon voisin du (36e) dessous. C’est un spécimen intéressant comme la suite le montrera. Il s’avère en effet que je passe un certain temps chez moi. Il s’avère aussi que, pour mon malheur, rien ne me comble davantage que le silence, l’absence de bruit audible en particulier quand le bruit est d’origine humaine, on l’aura compris. Quelle perspective enchanteresse si chacun ne faisait usage de sa voix qu’avec parcimonie ! (où est-elle, la coquine ?). Or c’est un rêve que j’ai-là et la réalité est... [Lire la suite]
Posté par CcileA à 14:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,